Après un accident de la route, il y a lieu de réparer selon la nomenclature Dinthilhac :

  • les préjudices patrimoniaux, notamment ;

    • les dépenses de santé actuelles 

    • l'assistance d’une tierce personne temporaire

    • les honoraires des conseils (médecin et avocat)

    • les gains professionnels manqués

  • les préjudices extrapatrimoniaux, notamment : 

    • déficit fonctionnel temporaire 

    • souffrances endurées

    • préjudice esthétique temporaire
    • préjudice d’agrément

    • préjudice sexuel

 

Votre Avocat à Paris vous assiste et vous défend.
Avocat à Paris, Accident de la route, indemnisation